Fontaines artistiques et sculptures d’eau

Fontaines et jeux d’eau contemporains

Installer des fontaines et des jeux d’eau, animer la ville, la réconcilier avec la présence de l’eau sans laquelle elle n’aurait pu se fonder. Qu’elles soient pérennes ou éphémères, les créations impliquant de l’eau ont un fort pouvoir attractif dans l’espace public. Mon but est de créer des espaces singuliers impliquant l’eau pour son effet sensuel et sa charge symbolique.

Leau, H2O : deux part d’hydrogène, une part d’oxygène, mais il y a cette troisième chose qui fait que c’est de l’eau et que personne ne connait   – D.H. Lawrence

( texte original: Water is H2O, Hydrogen two parts, Oxygen one, but there is also a third thing, that makes it water, and nobody knows what it is.)

Fontaines et paysage :

les exemples qui suivent correspondent à des réponses spécifiques à des contextes paysagers. Les propositions sont le résultat d’une étude des lieux, leurs contextes et les attentes des commanditaires.

fontaine inox et mortier  fontaines arrosoir  fontaine jardin   brumisation art contemporain

Jeux d’eau, fontaines et scénographie de l’eau :

Inviter au jeu, à la fête avec de l’eau. Réalisations destinées à impliquer les passants dans les jeux d’eau, partager une expérience sensorielle et réfléchir aux symboliques impliquées dans les installations

brumisation sculpture  fontaines poisson  jeu d'eau fontaine ludique  fontaine jardin art contemporain  fontaine résurgente  sculpture et enfants avec eau

La sculpture et l’eau

mobile hydraulique  art contemporain eau

Sculpter l’eau, ce n’est pas ajouter de l’eau sur une sculpture, c’est penser l’eau comme un principe, une force. C’est faire en sorte qu’elle nous raconte une histoire, qu’elle nous questionne, qu’elle soit chargée de sens.

Parce qu’elle n’a ni forme, ni couleur définie, l’eau est un matériau stimulant pour la sculpture, elle peut prendre toutes les formes et toutes les couleurs. Elle suit les courbes quand elle glisse, épouse les formes, quand elle est immobile; elle peut être calme et apaisante ou explosive et spectaculaire. Selon le regard qu’on pose sur l’eau, on peut voir à travers elle, ou voir ce qu’elle nous renvoie, sa surface est tour à tour vitre et miroir.

Les multiples aspects de l’eau en font un matériau insaisissable, comme vivant. Qu’est-ce qui nous attire dans l’eau ? Est-ce sa transparence, ses reflets, son contact, ce pouvoir qu’elle a de s’enrouler autour de nous, de faire corps avec nos corps? Parce qu’elle est faite d’eau, la vie recherche l’eau. Toutes les formes vivantes sur la planète en sont tributaires. C’est en son sein que commence notre histoire, la substance originelle d’où s’élabore l’aventure de la vie. Sa force symbolique peut être vient de là, du fait qu’elle soit chargée de la mémoire du monde.

Sculpter l’eau, c’est chercher à témoigner de cette magie, de ce pouvoir cristallin, qui en fait la substance vivante de la planète bleue.

L’eau dans la ville

enfant jouant dans une fontaine   jet de fontaine

Avec le développement de la distribution de l’eau, la fonction sociale de l’eau a peu à peu disparu. Les fontaines et les lavoirs étaient des lieux de rencontre et d’échange qui jouaient un rôle fondamental dans l’activité d’une ville ou d’un village. L’eau était présente dans la rue, elle rythmait la journée, jalonnait les parcours.

De nos jours, l’eau est pourtant beaucoup plus accessible, mais elle chemine dissimulée, elle circule dans les murs, glisse sous nos pas et ne fait que quelques rares apparitions publiques. Si les murs et le sol étaient transparents, ne laissant apparaître que les canalisations d’eau, on se trouverait devant un réseau complexe et vertigineux, vibrant d’une eau qui s’empresse dans tous les sens.

Cette eau si présente, si indispensable n’apparaît dans des lieux publics, que sous la forme de fontaines trop souvent conçues uniquement comme des objets de contemplation. Les fontaines peuvent retrouver une place singulière dans la ville à condition d’être pensées pour les habitants, d’inciter les passants à réagir. Ainsi, elles retrouveront leur valeur symbolique et leur dynamique dans un contexte social moderne.

Ces fontaines doivent entraîner une rupture dans le cheminement de chacun, faire que les passants s’arrêtent pour s’impliquer dans le jeu d’eau, qu’ils  laissent la sensualité de l’eau agir sur eux. Mais ce sont aussi des formes sculpturales qui doivent permettre de poser un regard différent sur l’autre, de le voir dans une attitude qui révèle la singularité de son rapport au monde.